Inwe[B]zine

forum.inwe-b-zine.com

Supprimer tous les cookies du forum

Les heures sont au format UTC [ Heure d’été ]




New Topic Post Reply  [ 1 message ] 
  Imprimer
Sujet précédent | Premier message non lu | Sujet suivant 
Auteur Message
Hors-ligne 
Message non luPublié: 02 Sep 2008, 19:09 
Nouveau

Inscrit le: 02 Sep 2008, 13:28
Messages: 1
Dwellers Of The Twilight a sorti son premier album Grey, sur le label anglais Eichenwald Industries.

Image

Deux morceaux sont en ecoute sur la page myspace.

Le CD est disponible ici :
http://www.dwellersofthetwilight.co.cc
http://www.myspace.com/dwellersofthetwilight

Et aussi sur : The End Records, Relapse Records, Aquarius Records, Adipocere, Paradigm Recordings...

Quelques chroniques :
KERRANG (KKKK out of KKKKK)
PULVERISING FRENCH BLACK METAL WITH AN APOCALYPTIC BENT.
At this point, a quarter of a century after the first wave of black metal, there's not much to be achieved with blanket agression alone. Some have gone the progressive route, others have taken a more OTT symphonic slant while Dwellers Of The Twilight, with their programmed drums and distorted industrial edge are clearly trying to write the soundtrack to the apocalypse. It's not an entirely new sound - see Anaal Nathrakh for one- but they have enough of their own ideas, not to mention a viciously driving energy to make this an occasionally jaw-dropping debut.

ROCKSOUND UK (7 out of 10)
With incredibly hyper-fast drumming and buzzing guitars lashed around demonic vocals, Dwellers are intent on out blackening the hardiest of souls. The mission: to flay skin, leaving the bones bleached and sandblasted. An initial inability to stand out sufficiently in the mire is dismissed once the punishing "Trail Of The Foes" erupts. The drums are at the core, pounding like a machine built with the legs of a horse and arms of the behemoth. "Blessed Heir" utilises hypnotic, repeated riffing and keyboard noise to buil momentum, before allowing the drums free-reign again, whereas "Crow Of Sadness" and "Trail Of The Foes" remain unrelenting brutal assaults of grinding black metal.
For fans of : Anaal Nathrakh, Darkthrone, Averse Sefira, Pig Destroyer.

METAL.DE (1 out of 10) in German
Dass aus Frankreich mitunter seltsame Bands kommen war mir bekannt. DWELLERS OF THE TWILIGHT scheinen so eine Band zu sein.
Jedenfalls klingen die Herrschaften aus unserem Nachbarland durchaus seltsam. Ich würde gar sagen bescheiden. Es sei denn, man findet schlecht gespielten, mies produzierten Black Metal gut. Dann sollte "Grey" vielleicht das Album der Wahl sein. Aber jetzt mal ernsthaft. Welche Drogen muss man sich einpfeifen um heutzutage wirklich so einen Haufen Mist auf Platte zu pressen? Das Schlagzeug holpert permanent neben der Spur wie ein wildgewordenes Karnickel. Die Gitarren summen wie angriffslustige Wespen, und wenn man schön die Ohren spitzt, kann man sogar hinter dem ganzen Gerausche so etwas wie Gesang heraushören.
Traurig, aber wahr. Es dauerte bis zum dritten Song, bis ich das flüsternde Kreischen hinter dieser Lärmfassade erkannte. Wer braucht sowas? Was soll sowas? Ich bin ziemlich ratlos. Vielleicht Leute denen "Transilvanian Hunger" zu sauber produziert war? Ich hab ja echt nichts gegen räudigen Black Metal, aber hier hört der Spaß auf. Wo hat das Label Eichenwald Industries (schöner Name auch!) denn diese Kaspertruppe aufgetrieben?
Wer für solchen Käse ernsthaft sein Geld zum Fenster herauswirft, dem ist nicht mehr zu helfen. Das Infoblatt faselt was von "blasting, apocalyptic modern Black Metal with cutting edge...", doch ich muss leider sagen: nicht modern, schon gar nicht apokalyptisch, sondern ganz ganz großer Dreck.

DARKMAG.NET (5 out of 5) in french
L'Enfer sur terre. Créé apparemment en une semaine sombre de septembre 2006 – l'objectif à atteindre est de créer à l'instinct – Grey, des Français de Dwellers of the Twilight (DotT) expose un Metal extrême, torturé, complexe, chaotique, au bord de la folie. Glaviot de haute volée, Grey est une sorte de copulation technique, élitiste et industrielle du Black, du Thrash et du Death à la française, rappelant inévitablement les ténors du genre : Arkhon Infaustus, Crystalium, Ad Hominem, Diapsiquir, Blacklodge, Haemoth, C.Y.T & Drastus, et plus récemment N.K.V.D (on pensera aussi à Anaal Nathrakh chez les anglos). Par certains côtés, DotT me fait également penser aux excellents et mystiques Vucub Came. Bref ! Avec un tel opus, j'ai du mal à croire que cela a été composé et enregistré en une semaine – ou alors les artistes sont un duo de génies. J'ai comme un soupçon sur les gus derrière DotT – car ils ont un talent dingue !
Je ne suis généralement pas fan de telles oeuvres, mais là je reste béat devant un tel travail. La boîte à rythme est très bien programmée : hyper speed, violente, martiale, elle est à elle seule une pure merveille. Inutile d'en dire plus, pensez aux batteurs des groupes précités et vous aurez une idée de ce qu'elle est ici. Pour ce qui est de la voix, elle se fond parfaitement à l'ensemble. Sans être extraordinaire – elle est l'instrument le plus rare et difficile à maîtriser – elle a le mérite de ne pas gâcher le reste. Pour ce qui est des guitares et des structures, cela reste en grande partie du Black Metal, mais on constate que le guitariste s'est fait plaisir, insérant pas mal de plans techniques quasi Death. Sans compter que ces parties déstructurées sont torturées et chaotiques : on ne pourra saisir Grey d'une première écoute, c'est aussi simple que cela à comprendre. Franchement époustouflant. J'aurais du mal à surligner chaque titre en soi, qui sont tous bons : en effet l'homogénéité de Grey, tant stylistiquement que dans sa production, font de la pièce un monolithe trop compact pour pratiquer la dissection sur celui-ci. Cette caractéristique a par ailleurs l'effet d'hypnotiser, un effet que j'adore et qui prend tout son sens sur la contrastée avant-dernière piste : lente, lourde et morbide (et cette outro de folie, mazette !). Croyez-moi, voilà trente-deux minutes de pure agression et d'intensité jouissive...

Dwellers of the Twilight a conçu avec Grey une oeuvre imposante, un coup de folie, un chef-d'oeuvre qu'il faut absolument découvrir et soutenir. D'ores et déjà un très grand groupe, un challenger de haut niveau sur lequel il faudra compter !


Haut
 Profil  
 
Recherche de:
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
New Topic Post Reply  [ 1 message ] 

Les heures sont au format UTC [ Heure d’été ]

Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum
Aller vers:  

cron
Inwe[B]zine - Forum - Les chemins de khatovar - Concerts-Metal




Powered by Skin-Lab © Alpha Trion
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr